Les mardis d’Éthique publique

Tout au long de l’année, le premier mardi de chaque mois, une soirée-débat est proposée conference
au Centre Sèvres autour d’une question importante de la vie en société, nationale et internationale.

Sous la direction de Jean-Luc POUTHIER et François EUVÉ, en partenariat avec la revue Études et RCF.

Le 1er mardi de chaque mois de 19h15 à 20h45, soit pour cette année :

  • les 1er octobre 2019,
  • 5 novembre 2019,
  • 3 décembre 2019,
  • 14 janvier 2020,
  • 4 février 2020,
  • 3 et 31 mars 2020
  • et 2 juin 2020

Le premier mardi de chaque mois (sauf décalage dû aux vacances) se tient au Centre Sèvres une rencontre avec deux ou trois invités, experts dans leurs domaines, destinée à nourrir la réflexion sur des sujets suggérés par l’actualité. Les interventions de ces personnalités reconnues sont suivies d’un temps d’échanges et de débats avec le public.

Les thèmes retenus concernent aussi bien la vie en société que les questions politiques, nationales et internationales. Il ne s’agit pas d’une conférence académique, mais d’une invitation à discerner, comprendre et analyser, seul ou avec d’autres, les enjeux du thème retenu.

La programmation est fonction des évènements. Il est possible de recevoir les informations par email en s’inscrivant à la Newsletter.

Quelques thèmes possibles pour l’année 2019-2020 :

  • Le cléricalisme, voilà l’ennemi !
  • Le risque de guerre nucléaire n’est pas qu’un lointain souvenir
  • Les nouveaux médias, danger pour la démocratie ?
  • Élections municipales et pouvoir local
  • Les extrêmes-droites européennes et la Russie de Poutine
  • L’impérialisme économique chinois
  • “Une France de vieux”

Entrée libre, libre participation aux frais.

Secrétariat du Centre Sèvres  Tel : 01 44 39 56 10

Le prochain Mardi d’Éthique publique :

Soirée du 14 janvier –  “2020 : la contestation mondialisée”

Hong-Kong, Algérie, Liban, Chili, Bolivie (France !) : la liste des pays qui connaissent d’amples mouvements de contestation des pouvoirs établis n’a cessé de s’allonger ces derniers mois. Parfois pacifiques (Algérie), parfois violentes et réprimées avec brutalité (Irak, Iran), toutes ces manifestations de masse ont-elles des points communs, ou leur simultanéité est-elle le fruit d’une simple coïncidence ? Et quel pourrait être leur futur au cours de l’année qui s’ouvre ?

Avec la participation de :

  • Joseph Maïla, professeur de relations internationales à l’ESSEC, spécialiste du Moyen-Orient et de la sociologie des conflits, ancien directeur de la Prospective au Ministère français des Affaires Étrangères (2010/2013)
  • Philippe Le Corre, chercheur spécialisé sur les questions chinoises. Harvard Kennedy School ; Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (Ifrae-Inalco) ; Institut de recherche et d’enseignement sur la négociation (Irené) à l’ESSEC. A publié notamment Après Hong Kong. Chinois et cosmopolite, un pays deux systèmes ? (Autrement, 1997) ; L’Offensive chinoise en Europe (Fayard, 2015), et Rethinking the Silk Road (ouvrage en collaboration, Palgrave-MacMillan, 2018). A publié dans Etudes, notamment : « La Chine, nouvel acteur des relations internationales » (octobre 2006); « Hong Kong, rétrocession à la Chine » (juin 1997).