« Cultiver la gratitude »

Chant d’introduction : 

Demande de grâce : 
– En ce début de prière, Seigneur apprends-nous à regarder ce qu’il y a de bon autour de nous.

Lecture

Or, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.

Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.

Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche.» Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets.» Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : «Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur.» En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : «Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.»

Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

Lc 5, 1-11            Duccio di Buoninsegna (vers 1255-1318)

Méditation :

Proposition de musique pendant le temps de méditation

  • Je plonge dans le récit avec toute mon imagination. Je vois le soleil de midi, la barque de Pierre que Jésus emprunte, la foule suspendue à ses paroles, ces deux équipes embarquées dans une pêche à l’issue inespérée. Je sens leurs appréhensions, et leur surprise au dénouement de l’aventure.
  • Comme les disciples surpris par l’abondance de la pêche aux côtés du Christ, j’ai moi aussi pu vivre des instants simples qui ont été source de joie et de vie ces derniers jours. Je goûte à nouveau, avec la mémoire du cœur, ces moments où j’ai été comblé plus que je n’espérais
  • “Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre”. Quand ai-je senti cette impuissance, ce découragement face à une situation difficile ? Quand me suis-je dit ne pas avoir les capacités, ou ne pas être la bonne personne, ou encore que cette situation était trop difficile pour moi ? Je m’en ouvre à Jésus.

Intentions
Chacun est invité à confier une intention qui lui tient à cœur, quelque chose qui le touche…

“Je Vous Salue Marie”

Bénédiction finale.